Le contexte

La société népalaise se compose d’habitants issus du système des castes et des groupes ethniques.

Si le milieu urbain favorise la mixité, le milieu rural a souvent tendance à favoriser l’identité des groupes et créer un certain cloisonnement entre eux. Par conséquence, il existe des droits et privilèges, plus ou moins implicites, dont certains groupes bénéficient plus que d’autres. Cela peut apparaître parfois dans l’usage des ressources communes de la société, dans la fréquentation des institutions, dans les relations avec les pouvoirs publics, etc. Même si le mouvement démocratique a tendance à donner les même droits à chaque citoyen, l’égalité n’est pas toujours au rendez-vous.

Les villages Hamon de Dandagaon et Balthali sont à environ 50 kilomètres à vol d’oiseau vers l’est de la vallée de Katmandou, dans une  région multi-ethnique, avec une prédominance des familles appartenant au système des castes. Les brahmanes, les Chetris, les Newar, les Magar, les Gurung, les Tamang et d’autres sont tous dans le même territoire, tout en gardant leur identité et en préservant leur pratique culturelle.

Malheureusement, quand il s’agit d’accéder aux ressources publiques fournies par l’Etat, les groupes ethniques ont plus de difficultés que les individus des castes. En étudiant le cas de l’école publique du village de Balthali, ouverte à tous, plusieurs choses frappent tout de suite :

  • Les enfants Tamang parlent leur dialecte au sein de la famille mais quand ils arrivent à l’école, ils ne maîtrisent pas le népalais.
  • Les cours au sein de l’école sont faits en népalais par des enseignants qui ne comprennent pas le Tamang.
  • La plupart des familles n’ayant pas eu accès à l’éducation ne comprennent pas ce que les enfants apprennent et ne peuvent pas les aider à la maison.
  • Les enfants des Tamangs ne s’intègrent pas vraiment et la plupart quittent l’école.

Ceux qui ne maîtrisent pas la langue népalaise ont un rapport distant avec la plupart des institutions.

Les membres des groupes ethniques restent socialement et économiquement défavorisés.

Situation géographique du village

Village de Balthali

Village Tamang

L’idée du projet

Les enfants Tamangs ont besoin d’un lieu d’étude pour apprendre le népalais.

La collecte va servir à :

  • La location d’une maison pour y établir la salle de classe.
  • Le bois et son transport jusqu’au village, pour les bureaux que nous allons construire sur place.
  • L’achat des nattes au sol de la classe.
  • L’achat des fournitures scolaires.
  • La rémunération de l’instituteur.

La location du lieu et le salaire du professeur seront assurés durant une année complète. Nous travaillons sur place pour préparer la relève, en auto-suffisance, pour les prochaines années.

Les bienfaits de cette action

Créer une école à cet endroit va rapprocher ce village Tamang du reste du pays.

Les enfants pourront mieux s’intégrer dans les autres écoles, pour la suite de leur scolarité.

L’apprentissage de la langue officielle favorisera la communication entre les villages, les familles Tamangs, et avec les institutions Népalaises.

La réalisation de films « témoignages »

Nous allons transmettre des portraits, des tranches de vies singulières, partager ces émotions avec vous.

Nous souhaitons vous montrer ce qu’il est possible de faire avec une petite collecte, pour vous rendre acteur d’un projet solidaire.

Nous voulons également nous interroger sur l’éco-tourisme. Comment découvrir un pays sous l’angle solidaire, comment aider de façon pertinente sur place, à quoi ressemble un circuit touristique responsable.

Avec ces films, nous souhaitons élargir nos horizons, créer des impulsions et encourager les initiatives.

Du Cœur au Voyage

C’est une histoire de cœur, de partage et de transmission.

Le cheminement d’une pensée, qui suscite une émotion, pour entrainer une action. L’envie d’aller vers les autres, au cœur de leur vie, pour mieux la comprendre.

Mettre la main à la pâte, soutenir et s’ouvrir aux autres. Créer quelque chose en mettant tout son cœur à l’ouvrage.

Voilà notre envie d’avoir « du Cœur au Voyage… »

Devenez acteur d'un projet solidaire

Page collecte

Merci d’être là, avec nous