Avril 2012, point de départ

C’est l’histoire d’une rencontre entre Pramod, un opérateur de tourisme local au Népal, et moi, Aurélie, technicienne audiovisuel en France.

Entre Katmandou et Paris se crée un échange sur des valeurs communes, une vision solidaire et humanitaire du tourisme qui aboutit à un projet : soutenir dans leurs actions les femmes d’un village reculé nommé Balthali et financer la scolarisation d’enfants défavorisés dans une école à Katmandou gérée par Pramod et sa femme Saru.

Motivée par l’envie de me rendre utile sur place, j’organise une collecte, et grimpe dans un avion trois semaines plus tard. Sur place, les dons sont remis en main propre à Pramod, qui m’emmène à la rencontre de son pays et de ses habitants.

De retour en France avec des images plein la tête et mon téléphone portable, je réalise deux films « témoignage » de cette aventure à destination des donateurs. Pour qu’ils prennent conscience de la portée de leur geste et pour les remercier du fond du cœur…

Une vocation est née.

Vidéos « Solidarité Népal », avril 2012

Des petites graines qui donnent de grands fruits…

Donner une impulsion, avec son cœur…

J’ai lancé cette collecte avec peu de moyens, j’ai rassemblé des amis, fabriqué des savons et mobilisé tout le monde avec mon enthousiasme.

700€ ont été récoltés, que Pramod et moi-même avons partagé entre l’école et les femmes du village. L’école en a bénéficié pour les frais de scolarité des orphelins. Les femmes ont pu créer officiellement leur association et ouvrir leur atelier de couture qui, depuis, ne cesse de se développer.

Cette petite collecte a permis de lancer une nouvelle économie locale pérenne : un autre atelier s’est ouvert à Katmandou pour former d’autres couturières. Nos graines ont bien poussé et nous en sommes tous très heureux.

L’atelier de couture créé à Balthali grâce à la première collecte

Mai 2016, aller plus loin

Je reprends ce projet, au départ personnel, pour le porter à un niveau plus ambitieux. Cette fois, nous allons créer une école !

Je me rends au Népal en mai prochain, accompagnée de ma grande sœur Mélanie, pour retrouver Pramod. Grâce à vos dons, nous allons pouvoir créer une école pour 20 enfants, dans un village isolé, peuplé de Tamangs, une communauté minoritaire et défavorisée.

Le village s’appelle « Hamon de Dandagaon » et se situe en amont de Balthali, le village de femmes où je suis allée la première fois. 75 familles vivent ici, parlant leur propre dialecte. Leur revenu est peu élevé et leur niveau d’éducation est faible, comparé à d’autres groupes sociaux de la région.

Le but, avec la création de cette école, est de permettre aux enfants Tamangs d’apprendre le Népali, langue officielle, et de réduire le fossé avec les autres communautés et institutions du Népal.

Des formations, des métiers, de nouveaux projets verront le jour grâce au tremplin qu’offrira cette école.

Devenez acteur d'un projet solidaire

Page collecte

Merci d’être là, avec nous